Projet Suresnes

Stéphanie Rainaut - Agence d'architecture intérieure et décoration : Projet Suresnes, extension de 100m2, Suresnes 2016
Extension de 100m2
Suresnes - 2016
Architecte DPLG : Jacques Clément

C'est l'histoire d'une petite maison mitoyenne avec jardin construite sur le bas du Mont Valérien au début du XXème siècle. Avec le temps, les besoins évoluent et les habitudes de vie également. Besoin de plus d'espace, de chambres supplémentaires, de bureaux... une transformation est envisagée.

 

Une extension a été créée sur le jardin, permettant d'aménager un espace salon et de réception, ainsi qu'une chambre, une salle de bains et un bureau au premier étage.

L'extension est reliée à la maison d'origine par un escalier en tôle d'acier plié créé sur mesure par un serrurier, La matière utilisée confère une légèreté sans pareille à cet élément d'architecture monumental reliant quatre niveaux. Une verrière cathédrale a été édifiée au dessus de cet escalier apportant la lumière zénithale indispensable pour éclairer naturellement les pièces de la maison

Les éléments de structure, escalier, verrière, poutres métalliques ont été peints en noir pour souligner leur géométrie, et contrastent avec le parquet blanchi Paloma de Emois et Bois. La couleur noire a été reprise dans la création des meubles sur mesure, bibliothèque et bar, ainsi que dans le mobilier et les éléments décoratifs.

Le bar est revêtu de feuilles d'ardoise de Slate Lite et d'un plateau en céramique effet marbre gris, les tabourets Angel de Addinterior et trois suspensions Here comes the sun de DCW  complètent l'installation du bar.

Coté salon, un canapé en cuir noir signé Triss, le papier peint style art déco Grace de Sandberg appliqué au mur et cinq suspensions Here comes the sun apportent une ambiance chaleureuse à cet espace. L'écran de télévision est installé dans une niche du mur et caché derrière un tableau monumental de Lorris Elbaz, installé sur châssis coulissant.

Sous l'escalier, une petite alcôve noire occupée par un fauteuil RAR de Eames et une applique mini Cargo de Designheure.

Miroirs anciens et pots d'apothicaires chinés, livres anciens, fauteuils crapauds restaurés, petite coiffeuse avec plateau de marbre, apportent une histoire à cette extension contemporaine

Un olivier noir, Bucida Bucera, a été planté dans une partie de terre végétale du jardin conservé à cet effet avant la construction.

La partie salle à manger se situe au niveau rez-de-chaussée et donne sur la rue. Malgré l'exposition au nord, la large ouverture sur l'escalier et la lumière zénithale de la verrière apportent un éclairage naturel non négligeable à cette pièce. Pour réchauffer l'espace et souligner une fois de plus l'architecture, une peinture d'un rouge intense a été appliquée à deux endroits précis et permet de jouer en contraste avec le feuillage de l'arbre, et le noir toujours présent. La couleur rouge se retrouve dans les tableaux de l'artiste Caroline Faindt, et les algues de Ronan et Erwan Bouroullec qui  associées entre elles créent un élément sculptural sur les murs. La suspension Mangola à la feuille d'argent de Catellani et Smith et les appliques Mantis BS5 dans les escaliers complètent la décoration du lieu.

La chambre nouvellement créée dans l'extension se trouve sous la pente du toit en zinc, ce qui lui confère le charme de l'ancien. 

Un papier peint style art déco noir et or, Mauritz de Sandberg, posé en tête de lit, des appliques Lederam W1 recouvertes de feuilles couleur or de Catellani et Smith, un miroir en laiton chiné, un guéridon doré et une lampe Foscarini complètent ce décor harmonieux et doux. Un dressing IKEA remodelé par un menuisier et peint dans un gris doux s'intègre dans l'ensemble.

La chambre est prolongée d'une salle de douche, habillée de feuilles de pierre en mica de Slate Lite et d'un meuble vasque IKEA et de miroirs en chêne blanchi AM PM pour jouer l'aspect naturel et le contraste avec la pierre foncée.

D'autres projets...